ARTICLES

Crypto-fascisme ou cyber domination ?

Notre envoyé spécial est parti à la rencontre de S.1, un crypto-anarchiste et terroriste – heu, théoriste – du cyberespace.

Il se trouve que tout est parti d’un toot2 de Geoffrey. Boosté plus de 35 fois à l’heure où ce billet est rédigé, nul n’aurait pensé qu’il déclencherait une polémique aussi forte.

On vit dans une époque ou le traditionnel “client lourd” est plus léger que le client web :/

Avant toute chose, il est bon de remettre les compteurs à zéro : Crypto = 0 et Cyber = 0. Un lutin se chargera de les actualiser en temps réel.

À peine une heure plus tard, S. entre en scène3.

@GeoffreyFrogeye @GeoffreyFrogeye Hehe. Oui. Du super lourd même. 70 millions de lignes de code pour Firefox. La bonne question a se poser c’est « pourquoi ». Spoiler : c’est politique, c’est une histoire de crypto-fascisme et de cyber-domination… Un bisoux tendre maxi calin si tu sais démontrer pourquoi

Crypto = 1, Cyber = 1.

Jusque là, notre reporter n’est pas trop perdu. Enfin, un peu quand même, il ne comprends pas trop pourquoi S. lance une pique sur les lignes de code de Firefox quand on parle des clients Web, donc plutôt Javascript. Peut-être parle-t-il du nombre de lignes du frontend minimisé, mais dans ce cas on s’approche plus de 1 que de 70 millions. M’enfin, passons, à priori c’est une histoire politique qui nous dépasse. Au passage, pour une démonstration digne de ce nom, le cours de la récompense est actuellement aux alentours du million de dollars4, donc nous espèrons que derrière S. se cache un beau prince charmant.

Ça serait trop long de tout passer en revue, notre reporter a fini par faire une dépression en relisant ses notes. Dans tout les cas, le lutin scribe continue son travail, le Père Fouettard vérifie qu’il n’y ait pas d’erreur sur les compteurs.

Toutefois, pour la beauté du geste, voici notre toot préféré5 :

L’empire mène une guerre sans putié, sur tous les fronts, pour assoire et consolider sa cyber-domination du monde. L’actuelle architecture de l’actuel cyberespace et les architectures de l’ensemble des cluches technologiques qui la sous-tendent mène mécaniquement, et nous savons le démontrer, a une concentration infinie des cyber-piuvoirs et des richesses.

Peut-être devrions-nous ouvrir une cagnotte pour acheter un nouveau clavier à S., le sien semble mal vieillir… Ah, les résultats du lutin viennent de tomber. Nous avons donc 8 Crypto et 25 Cyber, pour 28 toots ! C’est dommage, à 3 près on avait une moyenne d’un cyberbullshit par message.

Bon, c’est pas tout, mais y’a une grève générale à la rédaction, les lutins se plaignent de se faire exploiter, le Père Fouettard leur a promis 100 balles et un Mars, mais la situation reste tendue.

À la prochaine !